Chant d’amour, une sculpture inédite de Barbeau à l’entrée de sa rétrospective au MNBAQ

Chant d’amour, une sculpture inédite de Barbeau à l’entrée de sa rétrospective au MNBAQ

 

 

Chant d’amour, une sculpture monumentale de Marcel Barbeau sera inaugurée le jour du vernissage de la grande rétrospective de l’artiste au Musée National des beaux-arts du Québec. C’est grâce à l’initiative du Dr Félix-André Têtu, chirurgien plasticien, photographe, collectionneur, mélomane et philanthrope de Québec, qu’une maquette, conçue en juin 1990 par Barbeau en vue d’une réalisation monumentale, pourra enfin voir le jour et communiquer la joie au public, tel que rêvé par l’artiste.

D’une hauteur de 17 pieds et d’une envergure de 19 pieds, ce monument d’un jaune orangé clair sera installé temporairement à l’entrée du nouveau pavillon Pierre-Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec, offrant une ouverture magistrale à l’exposition Marcel Barbeau en Mouvement, qui s’ouvrira au public le 11 octobre prochain. Souhaitant que l’œuvre demeure accessible au public, Dr Têtu prévoit son installation à long terme dans le « Jardin Harmonique » de sculptures du Domaine Forget à St-Irénée de Charlevoix, qu’il a contribué à créer avec des artistes et des amateurs d’art de la région dans le cadre de l’Académie de Sculptures du Domaine Forget.

La sculpture chant d’amour de Marcel Barbeau avant son installation devant le Musée National des beaux-arts du Québec

Le titre, Chant d’amour, reprend celui du chef-d’œuvre du compositeur Serge Garant, qui avait initié Barbeau à la musique contemporaine en l’invitant au premier concert de Karlheinz Stockhausen à l’Université de Montréal, le 11 décembre 1958 et qui a profondément marqué son évolution artistique. L’envol des tôles d’acier, brillamment colorées d’un jaune éclatant, et la percée secrète d’un passage de lumière, à travers cette construction complexe, s’inscrit pleinement en continuité avec l’esthétique de Barbeau, associant lyrisme et formalisme comme l’œuvre de Garant allie la rigueur à l’effusion, les silences et bruissements aux éclats sonores.

Dr Ninon Gauthier, historienne de l’art, experte de l’œuvre de Marcel Barbeau, ainsi que sa veuve et son ayant droit, a supervisé, de concert avec le mécène-commanditaire, toutes les étapes de la réalisation de Chant d’amour, depuis le choix de son emplacement sur son futur site, l’approbation des croquis d’agrandissement de la maquette jusqu’aux différentes étapes de sa réalisation en format monumental, par et sous la coordination du sculpteur et praticien Martin Brisson de Charlevoix, au chantier naval d’Industries Océan de L’Isle-aux-Coudres. Elle a aussi participé au choix de la couleur, selon les vœux de l’artiste; couleur qui reprend celle de quatre de ses sculptures tubulaires monumentales de 1972 à 1974, qui ont été perdues.

Ninon Gauthier remercie le galeriste Michel Guimond, qui représente Marcel Barbeau à Québec et dans la région, de l’avoir mise en contact avec Dr Têtu, le mécène ayant permis la réalisation de ce projet d’envergure. Elle se réjouit que la présence de cette sculpture exceptionnelle sur le site du centre musical et dans la région de Charlevoix, rappellera de façon pérenne l’amour de l’artiste pour la musique, sa fréquentation fidèle de sa salle de concert depuis son ouverture jusqu’en 2005, sa présence occasionnelle pour y peindre et le lieu de tournage du film Barbeau Libre comme l’art, sans oublier sa résidence estivale à Saint-Irénée, entre 1974 et 1984.

Pionner de la sculpture abstraite expressionniste au Canada, ayant réalisé plus d’une centaine de maquettes de sculptures destinées au format monumental, tout comme le grand sculpteur basque espagnol, Oteiza, Marcel Barbeau n’a pu en réaliser qu’une dizaine dans le cadre de symposiums ou grâce au soutien de collectionneurs, admirateurs de son œuvre, si ce n’est à ses propres frais. Ainsi, l’œuvre de ce grand sculpteur, de cet immense artiste pourra enfin rayonner sur la place publique pour annoncer avec panache son exposition rétrospective à l’entrée du nouveau Pavillon Pierre-Lassonde, du MNBAQ.

Leave a reply

Visite à l'atelier sur rendez-vous (Canada):

Il nous ferait plaisir de vous recevoir.

Les visites peuvent êtres planifiées en nous contactant afin de scéduler un rendez-vous.

Ce site est protégé par les conventions internationales sur le droit d’auteur. Il est strictement défendu de télécharger pour copier, reproduire, conserver ou transmettre sous quelque forme ou de quelque façon que ce soit un élément, une partie ou l’ensemble de son contenu visuel et de ses textes sans l’autorisation expresse et écrite des auteurs ou des ayants droits concernés. Pour information à ce sujet, vous adresser à ADAGP-Paris, au sujet des œuvres de Marcel Barbeau. Pour les textes, les photographies et les autres œuvres d’art, adressez-vous à Ninon Gauthier qui vous mettra en relation avec les ayants droits concernés. Il en va de l’existence même de ce site et de son développement. Merci..

© 2015 Marcel Barbeau - ADAGP Paris Tous droits réservés / All Rights Reserved.